22 mars 2007

Dur comme un agneau

mauvais

DSCN2072
- Lieu : Bistro indien, ? rue du faubourg saint Denis... Presque en face de chez Jeannette avant le passage Brady
- Prix : 5€

Depuis 5 ans que j'arpente la rue du Faubourg Saint-Denis je ne m'étais jamais arrêté dans cette cantoche: "Par instinct de survie sans doute?" Me dis-je dans un premier temps... Puis l'idée fait son chemin dans mon cerveau encore embué par les vapeurs de l'alcool ingurgité la veille. "Cette adresse négligée par tous, cette TERRA INCOGNITA recèle peut-être des trésors insoupçonnés!" Mu par mon instinct de pionnier et ému par la perspective de tenir, oui, POUR LA PREMIÈRE FOIS, un sujet pour STRASBOUFFE, je me rue à l'intérieur de l'échoppe. Peu de choix à l'intérieur: " Agneau ou poulet" annone le traiteur lymphatique. "Agneau". Je le regarde remplir mollement et négligemment la barquette en alu dont le niveau monte à peine. Je lui demande quelques légumes en plus et si le plat est suffisamment chaud. Les trois borborygmes qui sortent de sa bouche sont sensés me renseigner... Bon Dieu, quelle déception! La portion est chiche, le plat gras, la viande trop cuite. Si vous aimez les épices, c'est le seul plan sur lequel vous serez bien servis. Et le tout est froid (j'ai maintenant ma réponse)... Je me contente du riz qui vient colmater et consoler mon estomac agressé par les excès quotidiens.


Posté par gueule de bois à 15:51 - - Commentaires [12] - Permalien [#]


Commentaires sur Dur comme un agneau

    Bravo !

    Quel sera le titre du roman dont vous nous livrez ici le premier chapitre...

    Posté par Ronchon, 22 mars 2007 à 16:10 | | Répondre
  • Gerbax

    Belle performance de M. Gueule De Gois qui nous chronique ici son vomi, servi dans un plat alu.

    Posté par Ronchon, 22 mars 2007 à 16:14 | | Répondre
  • Coment?

    Puté, j'ai pas conpri. Il utilise des mots tellement que je connait pas que ça doit être pas bon du tout tout ça.
    En tous cas merci. J'irais pas.

    bizou

    Posté par samantha, 22 mars 2007 à 16:16 | | Répondre
  • La Nausée

    Bravo, G. D. B. pour ce beau début de romant épiquo-gastrique post-sartrien. Mais dis-moi,d'après ce que je vois sur la photo, ça ressemble pas à ce que tu as vomi hier?

    Posté par cow bye, 22 mars 2007 à 16:17 | | Répondre
  • OUALOU

    Et pour chauffer la barquette en alu au micro-ondes oualou.
    (Samantha, le charme du Sud ça ne s'invente pas : on nez avec)

    Posté par MonsieurBlabla, 22 mars 2007 à 16:45 | | Répondre
  • Reporter sans frontières

    Enfin du reportage d'investigation, du vrai!
    Ca nous change des chroniques nostalgiques de vieux briscards du faubourg!
    Ca nous change de ces chroniqueurs de petite envergure qui vont toujours aux mêmes adresses approuvées et éprouvées!
    (soit dit en passant, soyez rassurés, vous ne couperez pas à mon imminente critique du bo-bun de la rue des petites écuries! Si ça n'a pas déjà été fait? Sais plus...)
    Allez courage chers critiques gastro de tout poil, prenez donc d'assaut toutes ces petites gargottes louches que vous faites semblant de ne pas voir d'habitude!! (je vous regarde, et bon appétit bien sûr)

    Posté par Michelinette, 22 mars 2007 à 17:05 | | Répondre
  • mademoiselle michelinette

    De la hauteur de vos quelques printemps, vous aurez, s'il vous plait, l'obligeance de respecter ceux qui arpentent notre rue chérie depuis bien plus longtemps que vous. Leur expérience est incomparable et d'une valeur inestimable !

    Posté par Robert, 22 mars 2007 à 17:26 | | Répondre
  • Rapporteuse sans frontières

    Tiens, Michelinette se réveille ! Ça faisait bien longtemps qu'on ne l'avait entendue. La fin de l'hiver ? Ou bien était-elle trop occupée à arpenter le faubourg et dégotter des adresses inédites et surprenantes pour poster de nouvelles chroniques ? On attend avec impatience les résultats de cette recherche de fond...

    Posté par Albert Londres, 22 mars 2007 à 17:39 | | Répondre
  • Ouuuuéééé,

    ben vous croyez pas si bien dire!
    Pendant que vous vous vautriez dans le confort de l'habitude, et bien moi, j'investiguais du côté des yaourts 0%! Haha!
    Voilà des choses que personne ne mange (et pour cause, sans vouloir dire le mal), et qu'au péril de ma vie j'ai ingurgité pour vous rapportez ces sensations nouvelles, ces textures étonnantes et ces couleurs de packaging chatoyantes!
    Bientôt, dans le "spécial été" de Strasbouffe St Denis.
    Vous perdez rien pour attendre. Nan mais.

    Posté par Michelinette, 22 mars 2007 à 17:50 | | Répondre
  • Mais, euuuuh!

    Arrêtez de crier, j'ai mal au crâne... Et puis c'est très bien ce qu'elle a écrit Michelinette.

    Posté par gueule de bois, 22 mars 2007 à 17:52 | | Répondre
  • 0 % de gras, que du talent !

    Bravo, Michelinette, voila bien l'esprit qu'il convient pour une reporter de terrain ! Le Pullizer est en vue ! On attend des révélations capitales qui changeront la face du Monde !

    Posté par Albert Londres, 22 mars 2007 à 17:56 | | Répondre
  • Et ne croyez pas que je ne m'intéresse pas aux yaourts 0 %. On peut être mort et tenir à sa ligne.

    Posté par Albert Londres, 22 mars 2007 à 18:05 | | Répondre
Nouveau commentaire